Blog

Vignette de La cécité au choix

La cécité au choix

Tout l'art du magicien réside dans sa capacité à suggérer. Dans ce monde magique, au final, tout n'est qu'illusion : l'artiste paraît serein, grâce à son détachement. Il manipule ouvertement ses cartes à jouer ou autres accessoires. Il prend son temps, car il sait très bien qu'un geste brusque est suspect. Il sait aussi que la main n'est pas plus rapide que l'œil, mais que ce dernier peut être trompé.

A aucun moment, le magicien ne cherche à convaincre directement. Il préfère persuader de façon passive. Comment s'y prend-il ?

Vignette de La cécité par inattention

La cécité par inattention

Qu'est ce que l'attention ?

Selon William James, psychologue et philosophe américain (1842-1910), "l'attention est la prise de possession par l'esprit, sous une forme claire et vive, d'un objet ou d'une suite de pensées parmi plusieurs qui semblent possibles. Elle implique le retrait de certains objets afin de traiter plus efficacement les autres."
Vignette de La maîtrise de l'attention

La maîtrise de l'attention

Lisez attentivement le texte ci-dessous. A la fin, cinq questions vous seront posées.

Vous pilotez une fusée nommée XK-2003. Un des astronautes, le capitaine John Mordow, responsable des systèmes de refroidissement de la fusée annonce catastrophé qu'il y a une panne importante au niveau du réacteur 2.
Immédiatement, le lieutenant Richard Boradway, responsable de toute la partie informatique à bord, détecte un problème qui serait lié à cette panne dans le secteur de la combustion du carburant. Rien de grave, si ce n'est que la fusée perd de la vitesse et, pire, qu'un astéroïde file vers elle à toute vitesse. L'accélération et donc l'utilisation du moteur défectueux semble donc inévitable, mais à quel prix ?
Heureusement, Ed, le cuisiner a une idée de génie !
Il propose d'utiliser les glaçons du réfrigérateur afin de refroidir manuellement le réacteur. Il se propose même d'y aller lui-même !
Il parcourt alors les 20 mètres qui le séparent de l'endroit défectueux, descend une échelle comportant 20 barreaux, déverse 13 glaçons sur le moteur. Au même moment, la navette est percutée par l'astéroïde qui la pulvérise littéralement.
Une sonnette retentit. L'exercice est terminé. C'est un échec mais, heureusement, tout le monde est vivant.
Vignette de La réalité : un phénomène très personnel

La réalité : un phénomène très personnel

Notre cerveau nous permet de percevoir et de nous construire une réalité : notre réalité. C’est le rôle de nos sens que de nous donner une image du monde qui nous entoure. Cette représentation n’est pas parfaite : elle est conditionnée par nos connaissances, notre éducation, notre imagination... 

Si vous montrez deux jouets à deux enfants différents et que vous leur demandez de choisir le plus sympa, il n’est pas sûr qu’ils choisissent le même. Ils voient bien deux jouets, mais les perçoivent différemment suivant leur personnalité, leur sensibilité, leur caractère et bien évidemment leur culture. 
Vignette de De la perception à l'interprétation

De la perception à l'interprétation

À l’origine de toute illusion, il y a donc notre capacité à percevoir et anticiper. Percevoir, c’est appréhender le monde qui nous entoure par l’intermédiaire de nos cinq sens afin de traiter l’information : la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat. 

Le problème, avec nos sens, c’est évidemment l’interprétation qu’ils nous permettent de composer. Prenez deux personnes et montrez-leur deux maisons. Elles verront les mêmes bâtiments mais n’auront pas le même ressenti. Pour l’une d’entre elle, la maison de gauche paraîtra plus jolie que la droite et inversement. Tout simplement parce que la perception est interprétée en fonction de ses propres références. 

Voici un exemple très simple qui démontre votre capacité à interpréter et anticiper. Que lisez-vous ci-dessous ? 
Vignette de Comment les magiciens trompent vos sens

Comment les magiciens trompent vos sens

Si vous observez le dessin ci-dessous, vous aurez l’impression que le rond central de gauche est plus grand que celui de droite. Ils sont bien évidemment de la même taille : on doit cette illusion d’optique au psychologue britannique Edward Bradford Titchener en référence à ses travaux sur la perception. Dans ce cas précis, il s’agit d’une erreur visuelle due à l’effet de contraste : la grandeur apparente des ronds les plus grands est surestimée par rapport aux plus petits et inversement.
Vignette de Comment gagner la confiance du spectateur ? Partie 2

Comment gagner la confiance du spectateur ? Partie 2

La population française ignore alors ce qu’est un mentaliste : un être capable de lire dans les pensées, de prédire l’avenir, de ressentir les gens, bref quelqu’un d’un peu à part, doté de pouvoirs surnaturels.
L’émission est rondement menée. Laurent Boyer récupère Gary Kurtz à l’aéroport. Là, le magicien (car il s’agit d’illusionnisme) lui remet une enveloppe contenant, selon lui, une prédiction pour plus tard. Le décor est posé, le personnage étrange : grand, fin, blond, avec un accent. Il y a un côté mystique dans cette émission.
Vignette de Comment gagner la confiance du spectateur ? Partie 1

Comment gagner la confiance du spectateur ? Partie 1

Dans le spectacle qui l’a rendu célèbre dans le monde entier, le magicien David Copperfield introduit la plupart de ses illusions par des courts métrages vidéo. Dans l’un de ses numéros, il reprend et réadapte la fameuse « cabine spirite » des frères Davenport. Dans cette illusion, alors que les deux frères sont attachés dans une cabine fermée aux yeux du public, d’étranges phénomènes se produisent
Vignette de L'effet de surprise

L'effet de surprise

Un tour de magie est par définition surprenant. On ne s’attend pas à sa chute. Ou si c’est le cas, on l’attend sans y croire vraiment.
Les magiciens jouent sur l’effet de surprise : c’est pour cette raison que jamais ils ne vous parleront de la chute du tour. Afin que vous ne puissiez pas l’anticiper et être attentif au bon moment. C’est aussi pour cette raison qu’ils ne recommencent jamais deux fois la même illusion. Ils préfèrent passer à autre chose ou laisser passer suffisamment de temps en pariant sur les erreurs d’interprétations du public.
Vignette de Les raisonnements inductifs

Les raisonnements inductifs

L’un des objectifs du magicien, outre celui de vous étonner pour vous divertir, est de manipuler votre perception, votre attention et votre mémoire afin d’éteindre votre esprit critique. Et ainsi vous forcer à vous construire une réalité erronée. Pour obtenir de tels résultats, il s’appuie sur la mise en scène bien sûr, mais aussi sur différents aspects psychologiques méconnus du grand public. Il combine ainsi plusieurs principes de façon ouverte ou couverte pour manipuler l’esprit du spectateur. Le magicien est donc un artiste de l’attention et de la conscience.

Flux RSS des commentaires
Flux RSS des pages